Toujours dans une logique de réduire notre impact environnemental, Maison Sinnae s’est récemment dotée d’un réseau de 11 stations météo couvrant l’ensemble de son vignoble.

 

Grâce à cet outil, les vignerons peuvent alors mesurer la pluviométrie, la vitesse et direction du vent, les températures, l’hygrométrie et les risques de gel. Avec des mesures précises et pionnier des sciences participatives en France depuis 20 ans. Le principe de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) est de proposer des protocoles d’observation de la biodiversité aux agriculteurs intéressés.

L’objectif étant de mieux connaître la biodiversité ordinaire en milieu agricole et ses liens avec les pratiques culturales, cette observation permet à moyen terme d’adapter ces dernières et favoriser le développement de la biodiversité. Cette pratique s’articule autour de 5 protocoles d’observation: « abeilles solitaires », « vers de terre », «invertébrés terrestres » et «Papillons ».

 

 

A ce jour, deux salariées de Maison Sinnae ont été formées par le Museum National d’Histoire Naturelle pour devenir des animatrices OAB en local et une dizaine de vignerons ont été formés aux différents protocoles d’observation par la Chambre d’Agriculture du Gard.

Dans le cadre de ce projet collectif, Maison Sinnae coordonne la mise en oeuvre de cette méthode alternative et fédère au total une dizaine de domaines viticoles indépendants ainsi que quatre autres caves coopératives ultra localisées, les vignerons peuvent véritablement optimiser leurs interventions au vignoble et donc limiter les traitements. Véritable outil d’aide à la décision, il permet aussi d’anticiper les risques de développement de maladies de la vigne favorisées par certaines conditions climatiques.

0